Saltar a: Contenido � | Pie de la página � | Menú principal �


FF

Rosenthal, Victor

Quelqu´un à qui parler. Histoire de la voix intérieure

Valorisée par les Anciens, ignorée des Modernes, la voix intérieure est enfin à l´ordre du jour des sciences de l´homme. Cette voix intime qui m´interpelle, me parle, me susurre ou me crie à l´oreille, pour m´accabler, me réconforter, commenter ce qui advient ou me faire la lecture, n´est pas seulement là pour m´encombrer de sa compagnie ; elle confère à la vie humaine une profondeur délibérative et un recul face au cours du monde. L´idée même d´une intériorité psychique est en effet tributaire de la possibilité de s´entretenir à tout instant avec soi-même. Nul besoin de faire appel à une substance métaphysique (âme, esprit, psychisme) pour jouir d´une vie intérieure : j´entretiens un rapport social avec moi-même et je dois vivre sous la pression de l´autre voix.

Pensée, fiction, atelier intime, individualité, posture morale, compagnie imaginaire, cette voix que nous expérimentons tous est à la fois l´agent du collectif (langue commune) et le vecteur de l´individuel (porte-parole du moi).

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y mostrarle publicidad relacionada con sus preferencias mediante el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración u obtener más información en nuestra "Política de cookies".

Saltar a: Contenido � | Pie de la página � | Menú principal �