Saltar a: Contenido ��� | Pie de la página ��� | Menú principal ���


S

Leontsini, Mary

Internet et la sociabilité littéraire

Douze ans après Sociabilités du livre et communautés de lecteurs, publié par Martine Burgos, Christophe Evans et Esteban Buch dans la même collection, voici une nouvelle incursion dans le monde mal connu en France des sociabilités littéraires. Les groupes réunis autour de lectures partagées sont plus visibles et mieux étudiés dans les pays anglo-saxons. Les auteurs rappellent néanmoins l’étude fondatrice de Maurice Agulhon, Le cercle dans la France bourgeoise : 1810-1848, étude d’une mutation de sociabilité, publiée en 1977 chez Armand Colin.
Ils veulent explorer des chemins inédits dans le champ de la sociologie de la culture : l’étude des sociabilités permet de dépasser des approches de la constitution du goût littéraire comme élaboration exclusivement individuelle et subjective, ou comme résultante de déterminismes sociaux. C’est cette dernière qui jusqu’à maintenant a dominé la discipline. Cependant, les travaux de Bernard Lahire, montrant comment l’individu développe des pratiques culturelles plus complexes qu’on ne le déduit à première vue des enquêtes de masse, mettaient déjà en évidence des phénomènes d’individualisation du goût. Par ailleurs, internet permet une observation directe des pratiques, alors que, traditionnellement, le chercheur devait se contenter des déclarations en entretien ou sur questionnaire de ses sujets enquêtés.

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y mostrarle publicidad relacionada con sus preferencias mediante el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración u obtener más información en nuestra "Política de cookies".

Saltar a: Contenido ��� | Pie de la página ��� | Menú principal ���