Saltar a: Contenido ��� | Pie de la página ��� | Menú principal ���


FR

Dana, Dan

Métamorphoses de Mircea Eliade

Partant du motif d’une figure divine controversée, on peut désormais poser un nouveau regard sur l’oeuvre et sur le trajet d’exception de Mircea Eliade, en décryptant les dissimulations successives d’une biographie qu’il a inlassablement façonnée, et qu’il avait conçue comme un parcours initiatique. L’analyse d’une partie de ses innombrables écrits, dont certains sont moins connus, voire inédits en France, tel son Journal portugais, invite à reconsidérer le rapport d’Eliade à son passé, tellement questionné de nos jours, et permet de déconstruire son œuvre à travers ses propres traces.
Héritier et façonneur d’une mythologie identitaire, il fut en fin de compte le prisonnier volontaire de sa propre mythologie personnelle, qui inspire en réalité l’ensemble de son œuvre. Les schémas eliadiens (occultation, initiation, mystification, métamorphoses, camouflages, exemplarité) s’appliquent en réalité à son propre parcours, à ses convictions, à ses choix, à ses silences. Entre enjeux scientifiques et enjeux identitaires, Eliade est l’acteur, le témoin et la victime posthume de sa propre tragédie.

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y mostrarle publicidad relacionada con sus preferencias mediante el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración u obtener más información en nuestra "Política de cookies".

Saltar a: Contenido ��� | Pie de la página ��� | Menú principal ���