Saltar a: Contenido ��� | Pie de la página ��� | Menú principal ���


AT

Le musée, une institution dépasée

Le musée, comme noble institution de sauvegarde, de transmission culturelle et d´ouverture au monde, a-t-il vécu ? Est-il en passe de rejoindre le paradis de nos idéaux trahis, ou l´enfer des formules épuisées ? Quid de son âme, en tout état de cause ? C´est que la marchandisation de la culture a bien remis en cause son caractère désintéressé et pousse à considérer les collections comme des actifs valorisables ; Guggenheim, le Louvre et autres deviennent des marques, qui s´exportent, se " dealent " en quelque sorte. La pression des médias audiovisuels et des parcs d´attractions, et le souci de ratisser large conduisent par ailleurs à privilégier le spectaculaire ; l´événementiel prend le pas sur le permanent, le succès prime sur le savoir, l´anecdotique sur le fondamental. Entre dérives entamées, impasses certaines et voies d´avenir possibles, entre le rappel vite incantatoire de la grandeur du projet de culture enfanté par les Lumières et les séductions facilement démagogiques du marketing d´aujourd´hui, il est difficile de s´y retrouver. Et pourtant la question ne saurait laisser indifférent l´homme cultivé. L´avenir du musée est un enjeu de civilisation, rien de moins. Muséologue éclairé, André Gob nous donne les moyens d´une compréhension des processus en cours et plaide pour la relance d´un projet muséal ambitieux et diversifié, adapté mais non asservi aux besoins et aux rythmes de nos sociétés, et prolongeant de progrès inédits l´oeuvre entreprise à l´âge classique.

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y mostrarle publicidad relacionada con sus preferencias mediante el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración u obtener más información en nuestra "Política de cookies".

Saltar a: Contenido ��� | Pie de la página ��� | Menú principal ���