Les sociétés méditerranéennes face au risque. Disciplines, temps,

Les sociétés méditerranéennes face au risque. Disciplines, temps,

Editorial: Ifao

Páginas: 194

Año: 2008

EAN: 9782724704952

7,50 €
ENVÍO GRATIS
Descatalogado
Por consultar al distribuidor
La Méditerranée espace de problèmes, espace de crises, espace à risques. Cette perception d´aujourd´hui doit être replacée dans l´histoire pluriséculaire de la confrontation des peuples de la région avec des risques d´origines très diverses : catastrophes naturelles, mauvaises récoltes, épidémies, agressions entre communautés humaines - villages, tribus, peuples ou nations - dans des espaces tout à la fois cloisonnés et largement ouverts. L´observatoire méditerranéen est d´autant plus fécond que les réponses du politique y ont été à la fois partielles et lacunaires : les empires n´ont eu qu´un temps et n´ont jamais offert des solutions à tout ; l´Etat national s´est construit tardivement et souvent de manière incomplète. Les sociétés méditerranéennes ont dû apprendre à vivre avec le risque, à le penser, et elles ont développé des ensembles de pratiques de toute nature pour le conjurer, s´en prémunir ou en combattre les conséquences. La Méditerranée constitue ainsi un espace de réflexion privilégié sur l´historicité du risque, sa construction sociale et toutes les formes de réponse, individuelles ou collectives, auxquelles il donne lieu, depuis l´effort d´anticipation jusqu´à l´exploitation de ses aubaines. Un programme, porté par les Écoles françaises de Madrid, du Caire, d´Athènes et de Rome ainsi que par l´UMR Telemme / Maison méditerranéenne des sciences de l´homme d´Aix-en-Provence, réunissant d´éminents spécialistes de plusieurs sciences sociales, s´est donné pour tâche de recueillir et d´analyser les diverses formes de réponse sociale au risque. Le présent ouvrage fixe le cadre général de la réflexion, en termes de questionnements, de temps, d´espaces. Quatre autres suivent, comme autant de déclinaisons des figures du risque. L´objectif est d´abord de servir la construction d´une anthropologie historique du risque en Méditerranée. Au-delà, il est aussi de nourrir la réflexion générale sur les pratiques sociales devant le risque et peut-être même de proposer de nouvelles approches de celui-ci. La Méditerranée n´a pas l´exclusivité du risque, elle n´a certes pas de leçon à donner, mais l´histoire de ses sociétés peut encore aider à mieux penser le présent.