Saltar a: Contenido � | Pie de la página � | Menú principal �


AT

Heures italiennes, XIVe-XVIIIe siècles. Trésors de la peinture italienne en Picardie

  • Editorial: Snoeck Publishers
  • Páginas: 382
  • Año: 2017
  • Precio: 39.20 €
  • EAN: 9789461613059

Catalogue de l´exposition « Heures italiennes »présentée dans les musées d´Amiens (10 mars – 2 juillet 2017), Beauvais (27 avril – 17 septembre 2017), Chantilly (24 mars – 2 juillet 2017) et Compiègne (9 mars – 21 août 2017).
Un voyage dans l’art italien, des Primitifs au Rococo : 231 tableaux prêtés par 13 musées et 11 églises permettent de saisir l’ampleur et la qualité des collections picardes, à travers les grands foyers de création artistique, du XIVe au XVIIIe siècle.
- Amiens, Musée de Picardie Les Primitifs (XIVe-XVe siècles)
- Chantilly, Musée Condé La Renaissance (XVIe siècle)
- Beauvais, MUDO-Musée de l’Oise et Quadrilatère Le Naturalisme et le Baroque (XVIIe siècle)
- Compiègne, Musée national du Palais Peintures du XVIIIe siècle
Les oeuvres présentées ont été majoritairement commandées pour prendre place dans des édifices religieux. Elles y remplissaient un rôle de supports d´images sacrées, destinées à orienter la dévotion des fidèles et à contribuer à leur édification, en leur proposant des modèles de vie, en complémentarité des représentations figurant sur les vitraux, ou sculptées.
En réponse à la Réforme protestante et à la crise iconoclaste qui l´accompagna, le concile de Trente (1545-1563) encouragea vivement la production « d´images ». L´Église exerça toutefois un strict contrôle de la production artistique afin de parer toute dérive hérétique ou toute inconvenance, et veilla aussi à ce que les images ne devinssent pas cause d´idolâtrie.
Le peintre, qu´il fût illustre ou obscur, répondait à la demande précise d´un commanditaire, pour un lieu donné, sur un sujet, voire un motif imposé. Parmi tous les tableaux d´église, la part des oeuvres italiennes, originaux et copies de qualité, n´est pas négligeable : c´est dans l´extrême sud et l´extrême nord de la Picardie - l´Oise et la Thiérache - que l´on en constate la présence la plus significative.
Quatorze expositions satellites accompagnent ces présentations, afin que ressortent la diversité et la complémentarité des collections régionales. Plusieurs établissements à Abbeville, Amiens, Cambrai, Chaalis, Chantilly, Compiègne, Dunkerque, La Fère, Laon, Senlis et Soissons se sont associés à l’événement en présentant une exposition à partir de leurs collections.
Le Louvre-Lens clôture la manifestation en proposant un regard croisé inédit sur les collections italiennes de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, dans l’espace du Pavillon de verre dont la vocation est d’offrir une vitrine à la vitalité muséale du territoir


Saltar a: Contenido � | Pie de la página � | Menú principal �