Saltar a: Contenido � | Pie de la página � | Menú principal �


BN

Le cinéma de Hou Hsiao-hsien

Né en 1947 à Canton, dans le Sud de la Chine, Hou Hsiao-hsien et sa famille, dans une période particulièrement trouble, se réfugient dès 1948 sur l´île de Taiwan. C´est là où il grandit, devient vite orphelin et cède à la délinquance avant de découvrir le cinéma. Dans les années 1980 il devient l´un des principaux cinéastes de la Nouvelle Vague taiwanaise. Ces années d´apprentissage, comptant déjà quelques grandes réussites (notamment Un temps pour vivre, un temps pour mourir) précédent la reconnaissance internationale. Le Lion d´or obtenu en 1989 pour La Cité des douleurs consacre en effet un cinéaste qui comptera parmi les plus importants des années 1990 et 2000. Entre films consacrés à l´histoire de Taiwan, films autobiographiques, films montrant la jeunesse contemporaine et expériences à l´étranger, les œuvres marquant profondément cette période et unanimement saluées par la critique sont nombreuses: Le Maître de marionnettes, Goodbye South, Goodbye, Millennium Mambo ou encore Café Lumière. En s´interrogeant plus particulièrement sur le traitement de l´espace, du temps et du son à l´œuvre dans l´ensemble de la filmographie du cinéaste taiwanais, les 14 textes constituant cet ouvrage collectif tentent de mettre en évidence les qualités formelles de l´un des plus grands cinéastes de notre temps.

Utilizamos cookies propias y de terceros para mejorar nuestros servicios y mostrarle publicidad relacionada con sus preferencias mediante el análisis de sus hábitos de navegación. Si continúa navegando, consideramos que acepta su uso. Puede cambiar la configuración u obtener más información en nuestra "Política de cookies".

Saltar a: Contenido � | Pie de la página � | Menú principal �